Ceinture verte

A – Chutes :

  • Roulade plombée : distance, hauteur.
  • Roulade sur le côté.
  • Roulade judo.
  • Chute arrière et sur le côté, amorties en hauteur.

B – Coups de pied :

  • Coup de pied de face extérieur (gifle).
  • Coup de pied de face intérieur (gifle).
  • Coup de pied circulaire arrière (porté avec le talon).
  • Coup de pied direct porté donné avec le pied arrière en amenant le pied de la jambe d’appui en arrière simultanément.
  • Coup de pied direct sauté en ciseau.
  • Coup de pied arrière retourné (4 possibilités) : coup de pied uppercut arrière – coup de pied direct arrière – coup de pied de côté arrière – coup de pied circulaire arrière talon ou extérieur du pied.

C – Parade contre coup de poing :

  • Défense extérieure en glissant sous le bras de l’adversaire. Fin de la défense en portant un coup de
    poing. Cette défense est effectuée de l’avant bras gauche contre un direct du droit.
  • Même principe en défense intérieure.
  • Défense contre coup de poing bas (défense intérieure de l’avant bras – défense extérieure sèche avec la volonté d’effectuer un blocage dur – défense extérieure en chassant le bras de l’adversaire. La paume du défenseur tournée vers l’extérieur).

D – Parade contre enchaînement de directs gauche / droit :

  • Deux défenses intérieures avec la paume et contre attaque du poing ou du pied.
    Retrait du buste vers l’arrière au moment où l’adversaire donne le direct du gauche et défense vers le bas en ramenant le buste vers l’avant et en attaquant simultanément en direct du droit.
  • Défense intérieure contre le premier coup (gauche) de l’avant bras gauche et extérieure du même avant bras avec attaque du droit simultanée.

E – Défense contre coup de pied direct :

  • Défense intérieure basse en tournant l’avant bras, déviation effectuée par l’extérieur de l’avant bras le poing fermé, on avance dans le même temps et attaque de l’adversaire.
  • Changement de pied en venant sur le côté intérieur et de face de l’adversaire. Coup de pied entre les jambes. L’exercice se fera de face ainsi qu’en position de combat.
  • Saut de côté et coup de poing simultané, coup de pied direct jambe arrière. L’exercice se fera de face ainsi qu’en position de combat.

F – Parade contre coups de pieds circulaires hauts :

  • Défense extérieure de l’avant bras et coup de pied au bas ventre.
  • Même parade et, dans le même temps, avancée en diagonale, côté opposé du coup de pied de l’adversaire (avancée vers la droite si le coup de pied est porté sur votre côté gauche).
  • Rotation du buste et défense des deux avants bras (sur la partie musclée intérieure) en avançant en diagonale et attaque en contre poing ou pied.

G – Dégagement d’étreintes avant :

  • Contre étreinte fermée (les mains sont prises) : poussée des mains aux parties, coup de genou au même endroit, dégagement d’un bras et attaques. Morsure.
  • Etreinte ouverte (les mains sont libres) : Poussée du nez, surtout lorsque le menton de l’adversaire est plaqué contre la poitrine – Poussée des pouces dans les yeux – On tire les cheveux et on effectue un mouvement de levier sur le menton.
  • Etreinte ouverte basse : Contre attaque avec coups portés comme coups de coude et coups de genou (coude sur la nuque et genou aux parties) – On tire les cheveux en frappant de la paume de l’autre main sur la face de l’adversaire, ensuite on effectue le mouvement de levier sur le menton.
  • Etreinte ouverte / fermée en soulevant : entourer de la jambe celle de l’adversaire, dégager la main puis coup de genou et attaque de la main.

H – Dégagement d’étreintes arrières :

  • Etreinte fermée mains prises : coup de la paume entre les jambes, coup de talon sur le pied de l’adversaire, dégagement des bras et coup de coude arrière.
  • Etreinte ouverte mains libres : on penche le buste en avant et on donne plusieurs coups de coude au visage, coup de pied au tibia ou sur le pied, prise d’un doigt et levier. Demi-tour et coup de pied aux parties.
  • Etreinte fermée / ouverte en soulevant : enroulement de la jambe autour de celle de l’adversaire, coup de pied uppercut aux parties, dégagement d’un bras (s’ils sont pris) et attaques.

I – Dégagement de prises de cheveux :

  • Contre un agresseur tirant les cheveux vers lui : bond en avant avec un avant bras en protection et coup de paume de l’autre main aux parties.
  • Contre une prise de cheveu de face sans tirer : coup sur le dos de la main qui agrippe, blocage de cette main sur le crâne, torsion du poignet en se penchant vers l’avant. Dans le même mouvement on recule vers l’arrière et on attaque en fonction.
  • Même saisie. Le début de la défense est le même que précédemment, puis torsion du poignet du partenaire sur le côté et amené au sol en clé de coude ou d’épaule.
  • Contre un agresseur tirant les cheveux sur le côté : avancée d’un bond en direction de l’adversaire, attaque de la paume aux parties génitales et du coude au visage.
  • Contre un agresseur tirant les cheveux en arrière ou sur le côté, avec la main qui agrippe les cheveux sur la tempe la plus éloignée de lui : retournement rapide ans la direction de la prise, attaque de la main aux parties.

J – Dégagement des prises de mains au sol :

L’agresseur est assis sur la victime.

  • Les bras sont tirés vers le bas en même temps qu’on soulève les hanches. Projection de l’adversaire en diagonale vers l’avant. Attaque en contre.
  • Rapprochement des mains prise du dos de la main de l’adversaire et torsion du poignet et du coude en roulant l’agresseur sur le côté.

K – Dégagement d’étranglement au sol :

L’agresseur est assis sur la victime.

  • Dégagement d’une des mains qui étranglent et coup porté avec les doigts de l’autre main vers les yeux.
  • Crochetage vers le bas des mains qui étranglent, poussée du bassin et projection de l’agresseur en diagonale vers l’avant. attaques en contre.
  • Contre un étranglement alors que le poids du corps de l’agresseur est placé sur le haut du corps de la victime : coup porté sous les coudes, poussée du bassin et projection en diagonale. Attaques en contre.
  • Dégagement d’étranglement alors que les deux têtes sont rapprochées : crochetage de l’une des mains qui étranglent et prise des cheveux de l’agresseur en tirant de l’autre main. Poussée de l’adversaire sur le côté et attaques en contre.
  • Dégagement en tournant le bras de l’agresseur (contre un agresseur ayant son centre de gravité placé vers le haut). Attaques en contre en roulant l’adversaire sur le côté.
  • Retournement de base Ju-jitsu brésilien – Déplacement « langouste ».

L – Dégagement d’étranglement au sol :

L’agresseur est assis sur le côté.

  • Crochetage d’une des mains qui étranglent, éloignement de l’agresseur en poussant de l’autre main, et introduction du genou. Coup porté à la tête de la jambe disponible.
  • Même exercice mais, au lieu d’un coup de pied, enroulement de la tête avec la jambe en l’amenant au sol. Clé au bras ou coup de talon. Si l’adversaire parvient à résister après l’enroulement de la jambe, on le fait tomber dans l’autre direction jusqu’à l’amener au sol sur le ventre. Clé au coude.
  • Dégagement de prise cou sur le côté : prise d’un point sensible de la tête de l’agresseur, on tire et on attaque en contre.

M – Dégagement de deux personnes qui saisissent les mains :

  • Dégagement en faisant levier aidé du coude.
  • Coup de pied porté au premier puis au second.
  • Lorsqu’un troisième assaillant arrive alors que la victime est déjà saisie par deux malfaiteurs, c’est ce troisième assaillant que celle – ci devra attaquer en premier.

N – Combat avec protection :

  • Deux fois 2 minutes avec 30 secondes entre les reprises.

Laisser un commentaire